(Français) Tendance Jusqu’où ? Faudra-t-il bientôt acheter son ticket pour aller au restaurant ?

Les New Yorkais ont découvert le phénomène en décembre lorsque l’un des plus prestigieux établissements de la ville, Per Se, a annoncé qu’il abandonnerait en 2015 le système de réservations conventionnel pour adopter un modèle d’achat de ticket avec paiement à l’avance. Le dispositif, baptisé Tock a été inventé en 2012 à Chicago pour les 2 restaurants du célèbre chef Grant Achatz.

Read More

Que garder de 2014 ? Quelques campagnes marketing plutôt inspirantes sur la planète food…

Au Brésil, la chaîne Giraffas a proposé à l’occasion de la coupe du monde de football des sets de table terrain de foot. Aux extrémités, les clients déposaient leur smartphones qui devenaient grâce à une applis des cages de gardiens de but. En Australie, McDo a fait tourner sur le pays un pop up restaurant en forme de lunch box géante avec distribution d’échantillons pour promouvoir son nouveau sandwich au steak. Encore un pop up à Calgary au Canada pour la chaîne de coffee shop Tim Horton qui a reconstitué dans un des maisons du voisinage un vrai restaurant pour enfoncer sa promesse: “chez Tim Horton, on est comme à la maison”.

Read More

2014 version Starbucks : Millenials, Livraison & Torréfaction…

En 2014, Starbucks a encore fait l’actualité: le programme Starbucks Evenings est désormais implanté dans 30 cafés aux Etats Unis -dont le Disneyworld d’Orlando- et l’enseigne annonce vouloir le déployer sur 25% de ses emplacements à horizon 5 ans. A la carte: du vin, de la bière et des appétizers plutôt bien pensés comme des pruneaux au bacon, des brochettes poulet parmesan et des macaronis au fromage et à la truffe. L’évènement de la fin de l’année a été sans conteste l’annonce fracassante de la mise en place d’un service de livraison par le PDG Howard Schutz. Ce service serait déjà testé à Portland avant un lancement national en 2015. La major du café promet une interface révolutionnaire qui intègrera de la fidélisation & de la reconnaissance.

Read More

Inspiresto Londres dans France Snacking

Londres, le berceau d’une restauration rapide décomplexée décryptée par Inspiresto Grand melting pot-européen, Londres a toujours su acclimater les cuisines du monde entier. Alliée à l’incontestable talent britannique en matière de design & marketing, cette ouverture produit des concepts à l’efficacité aussi redoutable que leur séduction est imparable. Le cahier des tendances INSPIRESTO LONDRES qui sera disponible le 30 octobre prochain fait le point sur tout ce qui se passe à l’ombre de Big Ben, des quartiers so chic de Kensington à l’ultrabranché Shoreditch en passant par l’incontournable West End.

Read More

Inspiresto Londres c’est parti !!

Un tour exceptionnel de 2 jours au coeur de la tendance …. Pour affronter cette rentrée, rien de tel qu’un grand plongeon en terres innovantes pour booster son dynamisme et sa créativité: sur ce plan, Londres ne déçoit jamais. Capitale de la gastronomie mondiale pour les plus grands, la ville est une incroyable mine de concepts et de best practices. Concepts monomaniaques, enseignes qui savent aussi bien capter l’air du temps que déployer un marketing de très haut niveau, coffee shops-lieux à vivre irrésistibles, temples de la bière et du vin conviviaux mais designés, fast good concepts qui combinent à merveille les codes du service rapide avec le raffinement et le life style, santé ultra-désirable, hôtels devenus des destinations foodies…

Read More

Food Hall + Nordic Food à Grand Central New York

Voilà les 2 news  qui ont fait jaser la Grosse Pomme cet été.  Il y en a une bonne et une mauvaise. La mauvaise c’est que l’institution Union Square Café qui a donné son nom au fameux groupe de restauration de Danny Meyer, Union Square Hospitality, va fermer ses portes. Pourquoi ? Parce malgré de très bons résultats, il ne peut plus payer le loyer… Quand il a ouvert ses portes il y a près de 30 ans, le voisinage autour de Union Square était bien différent, entre drogués et immeubles abandonnés, et le Union Square Café a indéniablement contribué à en changer l’image.

Read More

Amazon s’intéresse à la restauration….

Amazon pourrait se mettre à vous livrer la nourriture de vos restaurants préférés… A Seattle, la ville où pourrait s’implanter ce nouveau service, l’offre serait intégrée dans un bouquet de services « Amazon Local » qui propose des réductions dans l’esprit Groupon. Le développement devrait se faire de façon très progressive, selon le site TechCrunch, comme celui d’Amazon Fresh, le service de livraison de produits alimentaires d’épicerie & de frais, qui a lui aussi débuté à Seattle avant de s’étendre à la Californie. 

Read More

3 tendances pour les 50 ans du SIAL

Partenaire toujours fidèle de bento, le SIAL nous a demandé un éclairage express sur quelques tendances produits du moment. Pour tous ceux qui ne l’auraient pas vu, le voici.

Fraîcheur Fun & Urbaine
La mer reste un océan de bienfaits et une source inépuisable de produits naturels, authentiques et nutritionnellement irréprochables. Huitres & Homard notamment sont plébiscités, mais réinventés en version contemporaine par des concepts qui savent en exploiter tous les bénéfices sans s’encombrer de leur décorum un peu traditionnel.

Read More

Le paradis entre 2 tranches de pain…..

Tendance Cuisine Portable : tout un monde entre deux tranches de pain c’est à New York bien sûr…

Ils n’ont peut être pas TOUT essayé mais il faut reconnaître qu’ils ont fait quelques efforts… La jolie enseigne ‘wichcraft, créée sous la houlette du célèbre chef Tom Collichio (et de son restaurant Craft, jolie déclinaison de nom également) compte désormais 15 emplacements sur la ville et est un exemple séduisant de restauration simple twistée avec talent grâce à l’apport créatif d’un chef. Ses créations en séries limitées pour la saison : une épaule de porc rôtie aux 5 parfums chinois avec tartinade poire-beurre d’amande, concassée de choux de Bruxelles sur pain Ciabatta, un poulet rôti au pesto, mozarella fraîche & confit de poivron rouge sur pain blanc toasté ou encore les fameux « œufs ranchero », un grand classique de la cuisine américaine servis avec purée de haricots noirs, avocat, fromage frais et crème de chili, aussi sur Ciabatta.Tout çà entre 8 et 10$ et servi exclusivement certains jours de la semaine, comme le plat du jour de nos restaurants… Au pays du repas nomade avalé en marchant ou entre deux rendez vous, c’est toute une gastronomie qui s’est imaginée autour du sacro-saint pain : les boulangeries y sont de vraies sources d’inspiration entre décor, emballages, scénarisation, recettes, ingrédients…

Read More

Pizza Hut se réinvente…

Article écrit pour l’Hôtellerie Restauration

Nouvelle pâte plus artisanale, nouveau prototype de restaurant avec bar à pizza à la coupe, table digitale pour composer sa pizza comme sur un iphone, le géant de la pizza met les bouchées doubles.

2014 Année aérienne & artisanale…

En début d’année Pizza Hut a lancé une version plus légère et quasiment ( !) aérienne de sa fameuse pâte pétrie à la main, la « Hand Tossed ». Volontairement artisanale, la pâte présente des imperfections : les poches d’air irrégulières donnent à chaque pizza un aspect unique. La pâte est finie avec un souffle de beurre aillé et garnie de mozzarella. Un délice aussi accessible qu’authentique disponible pour $10 en tous formats qui n’a pas été si simple à implanter puisqu’il a nécessité de développer le programme de formation le plus ambitieux des deux dernières décades.A la clef cependant de nombreux bénéfices dont le moindre n’est pas la nouvelle motivation des équipiers qui redécouvrent le plaisir de fabriquer plus librement les pizzas.

Top départ pour la pizza à la part

Parallèlement, l’enseigne a démarré des tests sur la pizza à la part, une vraie révolution ! Sur 2 établissements, la chaîne qui en compte 6400 aux Etats Unis, propose ainsi un « pizza slice bar », un bar à pizza à la coupe. Elle s’était jusqu’à maintenant toujours refusée à travailler ce segment jugé trop compétitif et trop éloigné de son mode de fabrication. Mais l’essor des nouveaux concepts de pizza « fast casual » qui proposent des pizzas personnalisables, fabriquées minute et à emporter comme Pizza Locale ou MOD Pizzas ont remis en cause ces choix stratégiques. Pizza Hut désire désormais au moins vérifier le potentiel de cette offre qui devrait lui permettre de marquer des points sur le marché du déjeuner & du nomadisme. Si l’un des prototypes reste proche d’un Pizza Hut habituel, avec une part prépondérante accordée à la livraison, l’autre, développé à York, louche beaucoup vers le fast casual avec des menus boards digitaux pour plus de flexibilité, ses 80 places, ses spécialités de pâtes sautées pour le diner ou ses salades minute… Résultat cette année !

Digital oh mon digital

Côté digital, Pizza Hut met aussi les bouchées doubles en testant une table interactive qui permet comme sur une application géante, de composer la pizza de ses rêves… Ajouter des toppings, en enlever, changer de taille, changer de pâte… Voilà ce qui ramène du fun à la commande. Annoncé en mars juste avant le grand salon de la high tech mondiale à San Francisco, cette nouvelle innovation était cependant attendue, car le grand rival de l’enseigne, Domino’s Pizza a pris quelques longueurs d’avance sur le sujet : 40% de ses commandes aux Etats Unis sont ainsi prises par le canal digital. Son service Pizza Profile permet au client de garder en mémoire ses commandes et ses recettes préférées tandis qu’au Royaume Uni, la Domino live Platform donne la possibilité de voir en direct la fabrication des pizzas.

Tous ces tests n’empêchent pas Pizza Hut de rester à l’écoute de ses clients comme en témoigne sa dernière promotion très sympathique. Pour rendre le 15 avril – jour de la déclaration d’impôt aux Etats Unis- plus doux, l’enseigne offre un menu spécial à prix discounté disponible online avec le code TAXDAY. Une jolie idée…

http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/restauration-pizza/2014-04/Pizza-Hut-se-reinvente.htm?onl=nl

Read More

New York Sucré, une mine d’idées…

Tendance Sugar-Addict : Le plus dur c’est de revenir…

Dominique Ansel, le créateur du cronut qu’on ne présente plus, à l’origine d’une incroyable folie alimentaire en 2013, remet le couvert avec un “Milk & Cookie Shot”, un shot de lait dans un cookie aux pépites de chocolat hautement mangeable. Il utilise du lait de ferme, bio, infusé à la vanille et versé ensuite dans un « gobelet de cookie » à la pâte très aérée mais recouverte d’une fine couche de chocolat noir pour en garantir l’étanchéité.Un nouveau geste, un rituel de dégustation biphasé inédit, et une référence nostalgique au goûter des écoliers américains… Sur le même thème, nous avons aussi en magasin le cookie servi en poêlon brûlant associé au verre de lait glacé. Que de possibilités lorsque l’on veut innover ! Notre tendance « Véritage –Vintage & Héritage »  présente une revue assez touffue de tous ces formats incroyablement inventifs qui foisonnent autour de la petite pause sucrée : doughnuts revisités après sa grande renaissance des années 1990, glaciers laboratoires qui explorent tous les possibles entre tradition réinventée ou grand bond dans l’inconnu en passant par l’acclimatation des saveurs du monde, hybrides comme le cragel -croissant+bagel-, le brookie -Brownie+ cookie-, le duffin –doughnut + muffin- ou encore temples du chocolat comme notre dernière découverte, Fine & Raw à Brooklyn. En voici qui savent ce que mettre en scène veut dire …

Read More

Les Millenials pour demain mais déjà pour aujourd’hui !

Article écrit pour NéoRestauration

Qui sont-ils ?

Nés dans les années 80 et 90, les Millenials s’apprêtent à changer pour toujours le visage de la restauration dans les pays occidentaux, et donc en France. On les appelle Millenials, car ils sont les enfants « du millénaire », nés juste avant l’an 2000, mais aussi Génération Y, en opposition à la Génération X , ceux d’avant, les vieux des années 60 et 70.Les mauvaises langues disent également que ce Y fait allusion au Y que dessine le fil du baladeur sur leur torse –un accessoire indispensable- ou au fait que Y se prononce « Why » : Pourquoi ? et fait donc allusion au questionnement permanent que porte cette génération sur le monde…

Pourquoi il sont différents ?

Ils ont grandi avec la crise et le Sida, mais sans les menaces de la Guerre Froide. L’informatique grand public, la téléphonie mobile, la photo numérique, l’internet, les réseaux sociaux font partie de leur cadre de vie depuis toujours : ils en ont donc acquis une maîtrise intuitive qui dépasse généralement celle de leurs parents. Digital Native –nés avec le digital- ils sont très à l’aise pour communiquer et trouver l’information qui leur est nécessaire. C’est pourquoi ils remettent facilement en cause la notion de compétence, voire d’autorité. Dans un monde volatile, ils privilégient le court terme & sont très mobiles mais sont profondément civiques,  avec un sens du collectif & une forte sensibilité aux sujets écologiques et sociétaux. La qualité de vie est pour eux primordiale.

Pourquoi il va falloir les écouter ?

D’ici à 2015, la Génération Y représentera 15% de la population européenne (1) & 40% des actifs en France. Aux Etats Unis, les Millenials âgés de plus de 25 ans, l’âge qui permet de commencer à consommer de façon importante et donc de peser sur le comportement global d’une population, représenteront 64 millions d’individus en 2020, contre 17 millions en 2010. « Comment marketer pour les Millenials ? » est le sujet qui agite l’industrie aux Etats Unis depuis plusieurs années. McDonalds a par exemple très mal digéré de ne plus figurer au palmarès des 10 marques préférées par ce groupe démographique. En réaction, ils ont lancé en 2013 le McWrap qui est « la meilleure réponse alimentaire que l’on puisse apporter aux attentes de customisation et de variété qui sont clefs pour cette cible (…) c’est un ‘Subway Buster’ –un démolisseur de Subway …» qui permet de choisir entre 3 préparations de poulet et d’opter pour un sandwich contenant de 360 à 600 calories. Le mémo diffusé par l’enseigne est clair : “Nos clients, et particulièrement les Millenials,  nous disent en permanence qu’ils veulent de la variété, plus de choix, de la customisation et la possibilité de personnaliser leur expérience. En fait, ils nous ont dit que si nous ne proposions pas de McWrap, 22% de nos clients additionnels iraient chez Subway.”

Les marques qui leur parlent…

Subway fait indéniablement partie des marques qu’ils préfèrent pour toutes les raisons citées plus haut. Mais elle joue aussi une carte intéressante en communication en se positionnant aux Etats Unis comme la chaîne « où les gagnants se restaurent » et en choisissant des athlètes comme porte-parole. Elle sponsorise également les jeunes réalisateurs de film avec le Subway Fresh Artists Program. Elle propose enfin des menus très économiques bien réconfortants pour nos Millenials frappés par la crise.

Chipotle, la star du burrito mexicain, propose les mêmes possibilités de préparation « sur mesure » avec en plus la dimension dépaysement, un plus qui va bien à ce groupe d’âge plus aventurier que les autres puisque « 88% d’entre eux souhaitent essayer de nouvelles nourritures ». Autre levier parfaitement actionné par Chipotle, la responsabilité sociale : son programme Food With Integrity démontre son engagement en faveur d’une agriculture raisonnée et raisonnable. Il résonne parfaitement avec les préoccupations d’un groupe qui fait ses choix de consommation à 48% en fonction de la façon dont l’emballage est recyclé, contre 42% pour la génération X ou 30% pour les Baby Boomers et se reconnaît bien dans des affirmations comme « je veux faire des choix alimentaires qui profitent à l’environnement » (2).  Chipotle affiche de surcroit une rare maîtrise de la communication avec des films clips d’anthologie qui ne sont diffusés que sur les réseaux sociaux car L’enseigne a abandonné depuis l’année dernière la publicité sur les médias classiques. –A voir absolument : « The ScareCrow » & « Back to the Start » sur Youtube-.

Autre clef : la communauté. La chaîne américaine de 40 restaurants Burgerville l’a compris bien avant les autres et multiplie les signaux en ce sens. Elle a ainsi mis en place la « Nomad », une cuisine mobile qui va à la rencontre des clients dans les rues de Portland et un programme “Community of Champions” qui met en valeur les meilleurs produits alimentaires locaux. Le design des établissements a aussi été revu pour adopter un style lounge très recherché par cette clientèle. Son dirigeant Jeff Harvey déclare avoir compris que pour durer « nous avions intérêt à être créatifs, à proposer beaucoup de nouvelles saveurs, à renouveler régulièrement nos menus, et raconter des histoires solides prouvant notre implication dans la communauté ». A vous de jouer !

http://www.neorestauration.com/

(1) Rapport de l’Union Européenne sur la jeunesse

(2) Etude menée en décembre 2011 auprès de jeunes britanniques & américains

Read More