Play Pot à Séoul joue le grand mélange des genres….

Un concept au design salué dans le monde entier ose tout: ramener l’extérieur à l’intérieur et réinventer la nourriture de rue façon luxe. Le fast food Gangnam style, ça vous tente ?

Le snack de Monsieur Toutlemonde, avec une touche de luxe

La Corée n’en finit pas de s’imposer sur la scène des tendances mondiales: après le refrain & la danse qui ont fait bouger toute la planète, la même désinvolture très étudiée se décline en restauration…Play pot est un boonsik restaurant: le boonsik c’est un terme pour désigner les snacks de rue que l’on trouve partout dans certains quartiers de Séoul., souvent servis en portions généreuses à bas prix. Ca peut être des kimbap -sushis coréens-, des noodles,  des fritures… Et la première idée de Play Pot c’est celle là: de réinventer le snack de base que tous apprécient avec une touche gourmet, mais en gardant le niveau de prix d’une chaîne de fast food classique. C’est une des grandes réussites de ce nouveau concept: jouer la référence presque nostalgique à des goûts que tout le monde apprécie, avec juste ce qu’il faut de luxe pour y apporter une vraie nouveauté.

Intérieur extérieur

La deuxième c’est d’avoir réussi à faire rentrer la rue dans le restaurant. Des bâches de toile sont tendues au plafond pour rappeler celles qui protègent les étals des rues et on y trouve les mêmes étagères remplies de sauces et de condiments. Des signaux de circulation sont apposés un peu partout et des plantes vertes posées à même le sol évoquent les arbres des rues et squares. Le restaurant de 77 mètres carrés combine Dde façon très maline bâches, peintures colorées et surfaces industrielles: il devient un espace aussi unique qu’ impactant.

La deuxième c’est d’avoir réussi à faire rentrer la rue dans le restaurant. Des bâches de toile sont tendues au plafond pour rappeler celles qui protègent les étals des rues et on y trouve les mêmes étagères remplies de sauces et de condiments. Des signaux de circulation sont apposés un peu partout et des plantes vertes posées à même le sol évoquent les arbres des rues et squares. Le restaurant de 77 mètres carrés combine Dde façon très maline bâches, peintures colorées et surfaces industrielles: il devient un espace aussi unique qu’ impactant.