(Français) Tendance Jusqu’où ? Faudra-t-il bientôt acheter son ticket pour aller au restaurant ?

Les New Yorkais ont découvert le phénomène en décembre lorsque l’un des plus prestigieux établissements de la ville, Per Se, a annoncé qu’il abandonnerait en 2015 le système de réservations conventionnel pour adopter un modèle d’achat de ticket avec paiement à l’avance. Le dispositif, baptisé Tock a été inventé en 2012 à Chicago pour les 2 restaurants du célèbre chef Grant Achatz.

Read More

Que garder de 2014 ? Quelques campagnes marketing plutôt inspirantes sur la planète food…

Au Brésil, la chaîne Giraffas a proposé à l’occasion de la coupe du monde de football des sets de table terrain de foot. Aux extrémités, les clients déposaient leur smartphones qui devenaient grâce à une applis des cages de gardiens de but. En Australie, McDo a fait tourner sur le pays un pop up restaurant en forme de lunch box géante avec distribution d’échantillons pour promouvoir son nouveau sandwich au steak. Encore un pop up à Calgary au Canada pour la chaîne de coffee shop Tim Horton qui a reconstitué dans un des maisons du voisinage un vrai restaurant pour enfoncer sa promesse: “chez Tim Horton, on est comme à la maison”.

Read More

2014 version Starbucks : Millenials, Livraison & Torréfaction…

En 2014, Starbucks a encore fait l’actualité: le programme Starbucks Evenings est désormais implanté dans 30 cafés aux Etats Unis -dont le Disneyworld d’Orlando- et l’enseigne annonce vouloir le déployer sur 25% de ses emplacements à horizon 5 ans. A la carte: du vin, de la bière et des appétizers plutôt bien pensés comme des pruneaux au bacon, des brochettes poulet parmesan et des macaronis au fromage et à la truffe. L’évènement de la fin de l’année a été sans conteste l’annonce fracassante de la mise en place d’un service de livraison par le PDG Howard Schutz. Ce service serait déjà testé à Portland avant un lancement national en 2015. La major du café promet une interface révolutionnaire qui intègrera de la fidélisation & de la reconnaissance.

Read More

Tendance The Art of Cool in London : Léon is back !

Ah le flegme british ! Cette subtile association de prestations qui peuvent être très abouties mais servies avec humour et décontraction… Une excellente recette qui a traversé la Manche et s’applique désormais avec bonheur à nos tables françaises heureusement tentées par la simplicité. L’un des maîtres du cool s’appelle Leon et signe une offre de fast good responsable au design étudié. La marque est déjà ancienne sur le marché londonien -elle a été créée en 2004- et a affirmé sa différence en jouant la carte du chaleureux et du communautaire: ses fameux panneaux d’affichage qui permettent aux clients de communiquer, ses plats réconfortants, son décor récup, ses cartes postales qui évoquent les vacances et même son nom puisque Leon n’est autre que le prénom du père de l’un des fondateurs…

Read More

Amazon s’intéresse à la restauration….

Amazon pourrait se mettre à vous livrer la nourriture de vos restaurants préférés… A Seattle, la ville où pourrait s’implanter ce nouveau service, l’offre serait intégrée dans un bouquet de services « Amazon Local » qui propose des réductions dans l’esprit Groupon. Le développement devrait se faire de façon très progressive, selon le site TechCrunch, comme celui d’Amazon Fresh, le service de livraison de produits alimentaires d’épicerie & de frais, qui a lui aussi débuté à Seattle avant de s’étendre à la Californie. 

Read More

New York, pour tous ceux qui savent que le liquide c’est de l’or….

La deuxième thématique développée dans notre cahier de tendances, c’est LIQUOOOOOL….

Car le liquide c’est vraiment très cool, et surtout une source infinie de chiffre d’affaires et de différenciation. Côté CAFE: les comptoirs de dégustation de mélanges torréfiés avec attention se multiplient, et donnent le ton pour toutes les capitales occidentales… Le THE décoiffe avec des concepts très rock’n roll ou très ritualises, comme celui de Teavana ouvert par Starbucks fin 2013. Côté Healthy, la LIQUID FOOD gagne du terrain avec des bars à jus toujours plus sophistiqués: jus pressés à froid et ingrédients étudiés en fonction du profil de chacun par des experts… La BIERE maintient son offensive entre beer gardens et beer  emporiums, portée par l’évolution des modes de vie et l’intérêt que lui accorde la génération Millenials.Tandis que le BAR n’en finit pas de gagner ses lettres de noblesse et devient une véritable destination gastronomique entre cocktails toujours plus élaborés & BAR FOOD foisonnante et toujours plus créative.

Un gisement de chiffre d’affaires, des possibilités pour créer de la valeur, augmenter la qualité de sa prestation et de son service… Votre offre bar c’est tout celà ! A découvrir en version papier ou en live : http://www.bento.fr/bento_inspireto_ny.pdf

Read More

Restauration & Distribution : un rapprochement inéluctable ?

Avec un peu de retard, mon billet paru sur France Snacking

http://www.snacking.fr/news-1411-Restauration—Distribution—un-rapprochement-ineluctable–.php

Starbucks, le cas d’école

Dès 1989, 18 ans après sa création, Starbucks commence à vendre du café à marque de distributeur chez Costco. Un accord est scellé 10 ans plus tard avec Kraft pour un développement des ventes en masse, avec un succès tel que Starbucks a été condamné fin 2013 à lui verser une pénalité de plus de 2 milliards d’€ pour avoir dénoncé le contrat…La vente de café en GMS représente en effet plus de 7% du chiffre d’affaires du géant en 2013 mais ce n’est qu’un début car ses ambitions y sont énormes : Howard Schultz, son président pense que les ventes générées sur ce circuit pourraient un jour dépasser celles des propres cafés de la marque aux Etats Unis soit plus de 10 milliards de dollars… A Seattle, de véritables corners ont été aménagés au sein des magasins de l’enseigne de distribution Safeway avec les fameux mélanges de la marque, les capsules pour machines et les dosettes pour café instantané VIA, sur de jolis linéaires en bois qui rappellent l’univers des cafés. Demain, ce sont les jus de fruits Evolution Fresh & les spécialités alimentaires de La Boulange, deux entreprises rachetées ces dernières années qui devraient compléter cet assortiment. Mini espace mais maxi profit en perspective visiblement…

Outre-Manche, Tesco joue au restaurateur…

Deux initiatives récentes ont été particulièrement remarquées : La chaîne de supermarchés britannique a acheté en 2013 les 47 restaurants Giraffe, au positionnement festif et familial qui promet de diner en rythme avec les musiques du monde. Plusieurs raisons ont été évoquées comme l’opportunité pour Tesco de pénétrer un secteur plus dynamique et porteur d’image tout comme celle de mieux exploiter les mètres carrés inutilisés au sein des points de  vente : Côté Giraffe, c’est la possibilité de toucher une audience plus large en bonne affinité avec sa proposition. Cet accord s’est déjà concrétisé par plusieurs ouvertures au sein des magasins de Watford, très réussie, et Cheshunt ;  on parle déjà de 2 implantations supplémentaires. Mais Tesco ne s’est pas arrêté là et a également acquis 49% de la chaine de coffee shops Harris + Hoole, créant d’ailleurs un mini scandale… Le petit cafetier indépendant jouait en effet la carte de l’artisanat malgré ses 23 établissements dans le sud du pays dont 5 chez Tesco et le mouvement du distributeur lui a donné une toute autre image… Mais l’alliance est désormais consommée et Harris + Hoole est aussi présent sur le site de Watford, que Tesco présente comme le prototype de son magasin de demain avec son restaurant, son café et même sa boulangerie puisque sa frénésie d’achat lui a aussi fait grignoter les boulangeries Euphorium en 2013, une année décidément bien remplie…

Et en France ?

Pour 2014, les paris sont engagés… Mais les acteurs de la distribution bien logiquement à la recherche de « shopping expérience » devraient investiguer les développements en restauration pour enrichir leur parcours client et augmenter sa durée… Les programmateurs de centres commerciaux l’ont déjà compris et ne cessent d’y allouer des mètres carrés supplémentaires. Aux Etats Unis, les nouveaux « flagships » emblématiques des grandes marques textiles intègrent qui un café, qui une librairie, qui un bar à jus… laissant présager le meilleur pour notre activité

Read More

Dance avec les noodles : La chaîne chinoise Hai Di Lao arrive aux Etats Unis

Hai Di Lao est une chaîne de ‘hot pot’, les fondues très populaires en Asie, mais son service est unique : les serveurs dansent avec des nouilles de 3 mètres…

La Rolls de la fondue

Avec 75 établissements en Asie, Hai di Lao est la Rolls de la fondue avec une offre travaillée au millimètre. L’attente souvent nécessaire pour avoir une table –plus d’une heure est fréquent- se fait dans un salon réservé avec bar à snacks à volonté, terminaux internet, jeux vidéos et même une manucure express pour les ladies.A table, les clients sont revêtus d’un large tablier et plongent les ingrédients de leur choix dans une marmite commune avant de les assaisonner des multiples sauces qui leur sont proposées. Pour compléter ce parcours client déjà haut en couleurs, la fameuse « danse des nouilles » imitée de celle des gymnastes avec leur bâton est effectuée plusieurs fois par soir par un personnel aux capacités plutôt athlétiques, en alternance avec des mimes plus traditionnels. L’entraînement dure 4 à 6 mois avant de pouvoir mettre le feu à la salle !

L’ouverture aux Etats Unis

Après avoir réussi son atterrissage à Singapour en 2012, Hai di Lao a annoncé vouloir implanter son premier restaurant à Los Angeles. Quelques adaptations seront bien sûr nécessaires comme l’adoption de chaudrons individuels plus occidentaux, ou l’abandon de la manucure qui aura du mal à passer avec les services d’hygiène locaux mais Hai di Lao va marcher dans les traces des grands… Yum Brands, l’actionnaire de référence de Kentucky Fried Chicken a acquis en 2011 la mini-chaîne de fondues Little Sheep qui compte déjà une douzaine d’implantations américaines dans des quartiers à majorité asiatique.

Après avoir réussi son atterrissage à Singapour en 2012, Hai di Lao a annoncé vouloir implanter son premier restaurant à Los Angeles. Quelques adaptations seront bien sûr nécessaires comme l’adoption de chaudrons individuels plus occidentaux, ou l’abandon de la manucure qui aura du mal à passer avec les services d’hygiène locaux mais Hai di Lao va marcher dans les traces des grands… Yum Brands, l’actionnaire de référence de Kentucky Fried Chicken a acquis en 2011 la mini-chaîne de fondues Little Sheep qui compte déjà une douzaine d’implantations américaines dans des quartiers à majorité asiatique.

Read More

Shopping & Restauration : le mariage de raison ?

Après un démarrage en trombe dans les années 2000, l’engouement pour les corners restauration en magasin, trop couteux et trop complexes était retombé. Mais la roue tourne…

Le moteur : se différencier du web

Et le shopping sur la toile pousse toujours plus les acteurs du commerce à transformer leurs points de vente en concept stores où le client peut vivre des expériences, passer un bon moment, tester les produits dans un cadre sensoriel et propice… Sinon à quoi bon se déplacer ?Les grands magasin américains l’ont bien compris : ABC la référence de la décoration new yorkaise ne propose pas moins de 3 restaurants dont 2 signés par le chef Jean George Vongerichten, ABC Market et depuis peu ABC Cocina. Le fameux restaurant du 6ème étage de Saks 5ème avenue toujours à New York ne désemplit pas …

Un restaurant pour créer du trafic et de l’expérience

La marque ultrabranchée de mode féminine Urban Outfitters vient carrément d’annoncer la création en Pennsylvanie d’un village avec plusieurs de ses enseignes, un café décontracté, un restaurant raffiné et même un hôtel de 90 chambres avec spa et espaces de réunion. Sa marque de jardinage Terrain abrite déjà plusieurs restaurants.  Club Monaco une autre marque textile veut pour se différencier de ses concurrents comme GAP faire de ses points de vente des lieux de culture avec café ultra-sélectionné et une librairie à disposition. Même le géant de la distribution Wal-Mart ouvre des drive in avec la marque de burgers Checkers. Prochaine étape, le retour des lieux hybrides qui marient café et activité commerciale comme l’excellent « Look Mum No Hands » à Londres qui associe café et vente de cycles.

Article paru dans l’Hôtellerie Restauration

Article paru dans l’Hôtellerie Restauration

Read More

ITSU, Le sushi qui veut mettre les bouchées doubles…

La jolie chaîne britannique d’inspiration asiatique créée en 1997 par Julian Metcalfe, le fondateur de Prêt à Manger, serait prête à conquérir le monde…

Dans les traces de Prêt à Manger

Après avoir revendu « Prêt » au fonds d’investissement Bridgepoint en 2008 pour la bagatelle de 407M€,  Julian Metcalfe entend désormais donner à sa petite création asiatique toutes ses chances de succès. L’année dernière, Itsu a été lancée en grande distribution sous la marque “Itsu Grocery” avec des thés glacés chez le distributeur Waitrose ou des soupes miso chez Sainsbury’s.Forte de ses 42 emplacements à Londres, Itsu annonce un développement soutenu avec 20 nouveaux points de vente sur la capitale, mais aussi un début d’aventure en province avec une ouverture programmée à Oxford. Une expansion internationale serait même à l’ordre du jour…

Un beautiful concept

La promesse d’Itsu est claire : « Eat Beautiful ». A la carte, 62 plats forts en goût mais pas en calories: des salades aussi bonnes que belles à regarder, les légumes croquants, des plats chauds à base de riz brun & de nouilles, des soupes légères, des bento ‘low carb’, les sushis qui ont fait la réputation de l’enseigne, des sauces sans mayonnaise et des yaourts glacés à 0% de matières grasses… Itsu sait parfaitement utiliser les techniques culinaires asiatiques pour inventer des recettes aussi légères que satisfaisantes pour le palais : un savoir faire qui devrait en effet pourvoir s’exporter. La communication elle aussi est légère et piquante : pour parler le même langage que sa cible bien sûr très féminine, Itsu fait chaque soir les soldes. Dès que la cloche sonne une demi-heure avant la fermeture, les boxes Itsu sont soldées à -50%.

La promesse d’Itsu est claire : « Eat Beautiful ». A la carte, 62 plats forts en goût mais pas en calories: des salades aussi bonnes que belles à regarder, les légumes croquants, des plats chauds à base de riz brun & de nouilles, des soupes légères, des bento ‘low carb’, les sushis qui ont fait la réputation de l’enseigne, des sauces sans mayonnaise et des yaourts glacés à 0% de matières grasses… Itsu sait parfaitement utiliser les techniques culinaires asiatiques pour inventer des recettes aussi légères que satisfaisantes pour le palais : un savoir faire qui devrait en effet pourvoir s’exporter. La communication elle aussi est légère et piquante : pour parler le même langage que sa cible bien sûr très féminine, Itsu fait chaque soir les soldes. Dès que la cloche sonne une demi-heure avant la fermeture, les boxes Itsu sont soldées à -50%.

Read More

Groupon or not Groupon: le marché des “deals” aux Etats-Unis

Un des secteurs qui a profité de la crise aux Etats Unis, c’est bien celui des deals. La récession a poussé les opérateurs à réduire leurs coûts mais l’autre clef du retour à la profitabilité, c’est de faire revenir les clients dans son restaurant. Pour cela, le deal – le fort rabais consenti à un client via un site à forte visibilité- est une arme sans prix.

Read More