Les tours tendance 2015 : demandez le programme…

Ce n’est plus un scoop, nous sommes en révolution. Nos clients changent, les modes de vie se réinventent, les villes se redessinent… Le buzz de la fin 2014 l’illustre : le géant McDonalds en difficulté sur le marché américain multiplie les initiatives pour enrayer la baisse de ses volumes qui serait due à la désaffection des Millenials, la génération Y née entre 1980 et 1999 qui a des attentes et des comportements bien différents de ceux des précédentes. Remise à plat des gammes, test en Californie d’un nouveau format qui permet de customiser son burger avec des ingrédients plus gourmets comme le guacamole ou les tortillas au citron vert, recherche d’une tonalité de communication plus communautaire et engageante -le mot du moment- …. 2015 s’annonce pour le champion du burger comme une année sinueuse où bien des virages seront à négocier…

Read More

Gail Artisan Bakery décodée pour Néorestauration

GAIL ARTISAN BAKERY le sacre de la boulangerie artisanale

Concept : Gail Artisan Bakery c’est une mini chaîne de 16 boulangeries fondée à Londres en 2006 par deux consultants de McKinsey. Tom Molnar explique qu’il avait à l’époque envie d’une bonne miche de pain bien croustillante et bien artisanale et qu’il n’y en avait pas sur le marché londonien à prix accessible. Les deux compères ont alors contacté Gail Meija, qui entourée d’une équipe d’experts en pétrissage et en cuisson fournissait les restaurants gastronomiques de la ville. Cette première rencontre fondatrice, qui a prouvé que Londres pouvait aimer le pain de qualité, a donné à l’enseigne son nom: Gail Artisan Bakery. Le savoir faire boulanger « artisanal » est resté le socle de la promesse et a permis à cette belle aventure de prospérer.

Read More

Tendance The Art of Cool in London : Léon is back !

Ah le flegme british ! Cette subtile association de prestations qui peuvent être très abouties mais servies avec humour et décontraction… Une excellente recette qui a traversé la Manche et s’applique désormais avec bonheur à nos tables françaises heureusement tentées par la simplicité. L’un des maîtres du cool s’appelle Leon et signe une offre de fast good responsable au design étudié. La marque est déjà ancienne sur le marché londonien -elle a été créée en 2004- et a affirmé sa différence en jouant la carte du chaleureux et du communautaire: ses fameux panneaux d’affichage qui permettent aux clients de communiquer, ses plats réconfortants, son décor récup, ses cartes postales qui évoquent les vacances et même son nom puisque Leon n’est autre que le prénom du père de l’un des fondateurs…

Read More

Inspiresto Londres : La tendance Monomaniaque c’est là que ca se passe

Un extrait de notre cahier de tendances et au programme du trends tour les 6 et 7 novembre

Tendance Monomaniaques : Whyte & Brown marie poulet & bière

Bien sûr, on n’est pas pour rien au coeur de la tendance, le poulet est élevé en plein air et la bière artisanale… Mais au delà de son aptitude à s’inscrire dans le moove, Whyte et Brown multiplie les bonnes idées : son nom évoque le blanc du poulet et le brun de la bière mais est transformé de manière suffisamment sexy pour rester un nom destination, food mais pas trop.

Read More

Inspiresto Londres dans France Snacking

Londres, le berceau d’une restauration rapide décomplexée décryptée par Inspiresto Grand melting pot-européen, Londres a toujours su acclimater les cuisines du monde entier. Alliée à l’incontestable talent britannique en matière de design & marketing, cette ouverture produit des concepts à l’efficacité aussi redoutable que leur séduction est imparable. Le cahier des tendances INSPIRESTO LONDRES qui sera disponible le 30 octobre prochain fait le point sur tout ce qui se passe à l’ombre de Big Ben, des quartiers so chic de Kensington à l’ultrabranché Shoreditch en passant par l’incontournable West End.

Read More

Inspiresto Londres c’est parti !!

Un tour exceptionnel de 2 jours au coeur de la tendance …. Pour affronter cette rentrée, rien de tel qu’un grand plongeon en terres innovantes pour booster son dynamisme et sa créativité: sur ce plan, Londres ne déçoit jamais. Capitale de la gastronomie mondiale pour les plus grands, la ville est une incroyable mine de concepts et de best practices. Concepts monomaniaques, enseignes qui savent aussi bien capter l’air du temps que déployer un marketing de très haut niveau, coffee shops-lieux à vivre irrésistibles, temples de la bière et du vin conviviaux mais designés, fast good concepts qui combinent à merveille les codes du service rapide avec le raffinement et le life style, santé ultra-désirable, hôtels devenus des destinations foodies…

Read More

Wasabi pimente New York après Londres

Un must de notre trends tour Londres 6 & 7 novembre 2014. Pour plus d’info, contactez nous ! La très jolie et aboutie Wasabi, largement présente dans les rues de Londres, ne manque pas d’ambition, et elle aurait probablement tort. C’est en effet au cœur de Times Square à New York que la petite entreprise de quarante établissements a ouvert sa dernière implantation américaine, et l’atterrissage se passe visiblement plutôt bien. La Grande idée de Wasabi est toute mini : elle vous permet tout simplement de choisir vos sushis à la pièce. 

Read More

3 tendances pour les 50 ans du SIAL

Partenaire toujours fidèle de bento, le SIAL nous a demandé un éclairage express sur quelques tendances produits du moment. Pour tous ceux qui ne l’auraient pas vu, le voici.

Fraîcheur Fun & Urbaine
La mer reste un océan de bienfaits et une source inépuisable de produits naturels, authentiques et nutritionnellement irréprochables. Huitres & Homard notamment sont plébiscités, mais réinventés en version contemporaine par des concepts qui savent en exploiter tous les bénéfices sans s’encombrer de leur décorum un peu traditionnel.

Read More

Bento spotte PHO pour Zepros

Superbe petite chaîne britannique spottée par bento pour Zepros La très jolie chaîne britannique Pho, dédiée à la cuisine des rues vietnamiennes, vient d’annoncer l’ouverture de son 12e restaurant au Royaume-Uni, au sein du prestigieux centre commercial de One New Change. La City pourra désormais déguster, outre ses fameux Pho, des noodles et des goi – salades locales à la mangue, papaye ou  tige de lotus- préparées par de vrais chefs vietnamiens. Créée en 2005 par une famille, Pho s’est rapidement imposée grâce à un excellent rapport qualité prix puisqu’un pho à 8 ou 9 £ constitue un plat complet équilibré et réconfortant. *Réalisé en partenariat avec Anne-Claire Paré, créatrice de l’agence Bento qui analyse depuis 2002 l’univers de la restauration commerciale à travers le monde. Retrouvez son observatoire sur www.bento.fr http://www.zepros.fr/snackfoods/actualites/18766/Pho-se-deploie-sur-la-City.html

Dindin Kitchen, tradition perse et traitement urbain à Londres …

Article écrit pour l’Hotellerie Restauration

Alors que le Moyen-Orient s’affirme comme une source d’inspiration culinaire porteuse, un ex-trader de la city mise sur la cuisine perse

La modernité d’un recours massif aux légumes et aux herbes

Le challenge n’est pas mince : il s’agit d’adapter une cuisine ancienne à un mode de consommation contemporain. Dans la tradition iranienne, les ingrédients habituels sont le riz, la viande, le poisson, le pain plat « lavash », le fromage, le yoghurt, les noix et bien sûr les épices comme la cannelle ou le safran, mais ce qui la caractérise c’est l’usage intensif des légumes verts, fruits frais ou secs et des herbes fraîches. Le plat emblématique reste le Chelo : kebab d’agneau et riz, qui complète une offre étoffée de grill précuite et finie à la commande, servie en assiette ou en wrap. A déguster avec une salade aubergine-lentilles-oignons frits, un riz aux baies et aux épices ou un soufflé végétarien, après une soupe traditionnelle à l’agneau réveillée de citron confit ou des boulettes de viande odorantes.Plusieurs classiques libanais plus immédiats complètent la gamme, conçue pour être aussi facile à emporter qu’à consommer sur place. Côté dessert, des granités perses sont à personnaliser avec des griottes, du jus de citron frais ou de l’eau de rose.

Une efficacité très étudiée

La conception du lieu allie l’efficacité avec un comptoir central de commande et une zone libre service bien scénarisée avec de jolies touches de couleur orientales. Le service privilégie la rapidité tout en restant disponible pour les indispensables explications. Un joli exercice où l’indolence orientale parfume les recettes sans perturber une fonctionnalité très citadine.

La conception du lieu allie l’efficacité avec un comptoir central de commande et une zone libre service bien scénarisée avec de jolies touches de couleur orientales. Le service privilégie la rapidité tout en restant disponible pour les indispensables explications. Un joli exercice où l’indolence orientale parfume les recettes sans perturber une fonctionnalité très citadine.

Read More

Les Millenials pour demain mais déjà pour aujourd’hui !

Article écrit pour NéoRestauration

Qui sont-ils ?

Nés dans les années 80 et 90, les Millenials s’apprêtent à changer pour toujours le visage de la restauration dans les pays occidentaux, et donc en France. On les appelle Millenials, car ils sont les enfants « du millénaire », nés juste avant l’an 2000, mais aussi Génération Y, en opposition à la Génération X , ceux d’avant, les vieux des années 60 et 70.Les mauvaises langues disent également que ce Y fait allusion au Y que dessine le fil du baladeur sur leur torse –un accessoire indispensable- ou au fait que Y se prononce « Why » : Pourquoi ? et fait donc allusion au questionnement permanent que porte cette génération sur le monde…

Pourquoi il sont différents ?

Ils ont grandi avec la crise et le Sida, mais sans les menaces de la Guerre Froide. L’informatique grand public, la téléphonie mobile, la photo numérique, l’internet, les réseaux sociaux font partie de leur cadre de vie depuis toujours : ils en ont donc acquis une maîtrise intuitive qui dépasse généralement celle de leurs parents. Digital Native –nés avec le digital- ils sont très à l’aise pour communiquer et trouver l’information qui leur est nécessaire. C’est pourquoi ils remettent facilement en cause la notion de compétence, voire d’autorité. Dans un monde volatile, ils privilégient le court terme & sont très mobiles mais sont profondément civiques,  avec un sens du collectif & une forte sensibilité aux sujets écologiques et sociétaux. La qualité de vie est pour eux primordiale.

Pourquoi il va falloir les écouter ?

D’ici à 2015, la Génération Y représentera 15% de la population européenne (1) & 40% des actifs en France. Aux Etats Unis, les Millenials âgés de plus de 25 ans, l’âge qui permet de commencer à consommer de façon importante et donc de peser sur le comportement global d’une population, représenteront 64 millions d’individus en 2020, contre 17 millions en 2010. « Comment marketer pour les Millenials ? » est le sujet qui agite l’industrie aux Etats Unis depuis plusieurs années. McDonalds a par exemple très mal digéré de ne plus figurer au palmarès des 10 marques préférées par ce groupe démographique. En réaction, ils ont lancé en 2013 le McWrap qui est « la meilleure réponse alimentaire que l’on puisse apporter aux attentes de customisation et de variété qui sont clefs pour cette cible (…) c’est un ‘Subway Buster’ –un démolisseur de Subway …» qui permet de choisir entre 3 préparations de poulet et d’opter pour un sandwich contenant de 360 à 600 calories. Le mémo diffusé par l’enseigne est clair : “Nos clients, et particulièrement les Millenials,  nous disent en permanence qu’ils veulent de la variété, plus de choix, de la customisation et la possibilité de personnaliser leur expérience. En fait, ils nous ont dit que si nous ne proposions pas de McWrap, 22% de nos clients additionnels iraient chez Subway.”

Les marques qui leur parlent…

Subway fait indéniablement partie des marques qu’ils préfèrent pour toutes les raisons citées plus haut. Mais elle joue aussi une carte intéressante en communication en se positionnant aux Etats Unis comme la chaîne « où les gagnants se restaurent » et en choisissant des athlètes comme porte-parole. Elle sponsorise également les jeunes réalisateurs de film avec le Subway Fresh Artists Program. Elle propose enfin des menus très économiques bien réconfortants pour nos Millenials frappés par la crise.

Chipotle, la star du burrito mexicain, propose les mêmes possibilités de préparation « sur mesure » avec en plus la dimension dépaysement, un plus qui va bien à ce groupe d’âge plus aventurier que les autres puisque « 88% d’entre eux souhaitent essayer de nouvelles nourritures ». Autre levier parfaitement actionné par Chipotle, la responsabilité sociale : son programme Food With Integrity démontre son engagement en faveur d’une agriculture raisonnée et raisonnable. Il résonne parfaitement avec les préoccupations d’un groupe qui fait ses choix de consommation à 48% en fonction de la façon dont l’emballage est recyclé, contre 42% pour la génération X ou 30% pour les Baby Boomers et se reconnaît bien dans des affirmations comme « je veux faire des choix alimentaires qui profitent à l’environnement » (2).  Chipotle affiche de surcroit une rare maîtrise de la communication avec des films clips d’anthologie qui ne sont diffusés que sur les réseaux sociaux car L’enseigne a abandonné depuis l’année dernière la publicité sur les médias classiques. –A voir absolument : « The ScareCrow » & « Back to the Start » sur Youtube-.

Autre clef : la communauté. La chaîne américaine de 40 restaurants Burgerville l’a compris bien avant les autres et multiplie les signaux en ce sens. Elle a ainsi mis en place la « Nomad », une cuisine mobile qui va à la rencontre des clients dans les rues de Portland et un programme “Community of Champions” qui met en valeur les meilleurs produits alimentaires locaux. Le design des établissements a aussi été revu pour adopter un style lounge très recherché par cette clientèle. Son dirigeant Jeff Harvey déclare avoir compris que pour durer « nous avions intérêt à être créatifs, à proposer beaucoup de nouvelles saveurs, à renouveler régulièrement nos menus, et raconter des histoires solides prouvant notre implication dans la communauté ». A vous de jouer !

http://www.neorestauration.com/

(1) Rapport de l’Union Européenne sur la jeunesse

(2) Etude menée en décembre 2011 auprès de jeunes britanniques & américains

Read More

l’enseigne de yaourt glacé 16 Handles a son destin bien en mains

Fondée en 2008 à New York, 16 Handles a été la première marque de yaourt glacé proposée en self service. L’enseigne compte 40 emplacements, annonce 50 ouvertures et reste innovante : une série limitée « bière artisanale » est disponible cet automne pour accompagner les fêtes de la bière partout dans le monde !

Article écrit et publié dans Planète Snacking pour Zepros http://www.zepros.fr/restauration/

Restauration & Distribution : un rapprochement inéluctable ?

Avec un peu de retard, mon billet paru sur France Snacking

http://www.snacking.fr/news-1411-Restauration—Distribution—un-rapprochement-ineluctable–.php

Starbucks, le cas d’école

Dès 1989, 18 ans après sa création, Starbucks commence à vendre du café à marque de distributeur chez Costco. Un accord est scellé 10 ans plus tard avec Kraft pour un développement des ventes en masse, avec un succès tel que Starbucks a été condamné fin 2013 à lui verser une pénalité de plus de 2 milliards d’€ pour avoir dénoncé le contrat…La vente de café en GMS représente en effet plus de 7% du chiffre d’affaires du géant en 2013 mais ce n’est qu’un début car ses ambitions y sont énormes : Howard Schultz, son président pense que les ventes générées sur ce circuit pourraient un jour dépasser celles des propres cafés de la marque aux Etats Unis soit plus de 10 milliards de dollars… A Seattle, de véritables corners ont été aménagés au sein des magasins de l’enseigne de distribution Safeway avec les fameux mélanges de la marque, les capsules pour machines et les dosettes pour café instantané VIA, sur de jolis linéaires en bois qui rappellent l’univers des cafés. Demain, ce sont les jus de fruits Evolution Fresh & les spécialités alimentaires de La Boulange, deux entreprises rachetées ces dernières années qui devraient compléter cet assortiment. Mini espace mais maxi profit en perspective visiblement…

Outre-Manche, Tesco joue au restaurateur…

Deux initiatives récentes ont été particulièrement remarquées : La chaîne de supermarchés britannique a acheté en 2013 les 47 restaurants Giraffe, au positionnement festif et familial qui promet de diner en rythme avec les musiques du monde. Plusieurs raisons ont été évoquées comme l’opportunité pour Tesco de pénétrer un secteur plus dynamique et porteur d’image tout comme celle de mieux exploiter les mètres carrés inutilisés au sein des points de  vente : Côté Giraffe, c’est la possibilité de toucher une audience plus large en bonne affinité avec sa proposition. Cet accord s’est déjà concrétisé par plusieurs ouvertures au sein des magasins de Watford, très réussie, et Cheshunt ;  on parle déjà de 2 implantations supplémentaires. Mais Tesco ne s’est pas arrêté là et a également acquis 49% de la chaine de coffee shops Harris + Hoole, créant d’ailleurs un mini scandale… Le petit cafetier indépendant jouait en effet la carte de l’artisanat malgré ses 23 établissements dans le sud du pays dont 5 chez Tesco et le mouvement du distributeur lui a donné une toute autre image… Mais l’alliance est désormais consommée et Harris + Hoole est aussi présent sur le site de Watford, que Tesco présente comme le prototype de son magasin de demain avec son restaurant, son café et même sa boulangerie puisque sa frénésie d’achat lui a aussi fait grignoter les boulangeries Euphorium en 2013, une année décidément bien remplie…

Et en France ?

Pour 2014, les paris sont engagés… Mais les acteurs de la distribution bien logiquement à la recherche de « shopping expérience » devraient investiguer les développements en restauration pour enrichir leur parcours client et augmenter sa durée… Les programmateurs de centres commerciaux l’ont déjà compris et ne cessent d’y allouer des mètres carrés supplémentaires. Aux Etats Unis, les nouveaux « flagships » emblématiques des grandes marques textiles intègrent qui un café, qui une librairie, qui un bar à jus… laissant présager le meilleur pour notre activité

Read More

Notes vous berce du café à l’apéritif

A Londres, une petite enseigne de coffee shops se réinvente en musique pour tirer partie de tous les moments de la journée

Une vraie histoire

Notes tire son nom de sa première implantation à Covent Garden, un magasin spécialisé sur la vente de Cds. D’où l’idée de jouer la carte de la musique et de proposer un petit rayon de disques, l’identité sonore étant elle résolument jazz. L’autre spécificité de l’enseigne est sa capacité à accompagner tous les moments de la journée : Notes passe du petit déjeuner –croissant, pain au chocolat, granola…- au déjeuner à partir de 11H30 autour de sandwiches, tartes, salades et pâtisseries jusqu’à 17H00 où la prestation soir commence. Tapas simples à des prix attractifs : olives, amandes, terrine, billes de mozzarella à 2 ou 3£, planches de charcuterie et fromages à partir de 10£, salades de saison, quiches et plat du jour.

Un développement très opportuniste

La gamme liquide est clef : au démarrage signé par un torréfacteur londonien, le café est aujourd’hui créé et produit par Notes, qui le vend en dehors de ses propres établissements grâce à une flotte de 9 points mobiles. L’emplacement idéal : à proximité des églises ! « Il y a beaucoup d’églises très bien placées à Londres (…) avec du passage. Nous pouvons nous y implanter pour un loyer minime » déclare Halfon, l’un des deux propriétaires. Créée fin 2010, et forte de 3 cafés très bien placés à Londres, Notes vient d’ouvrir son premier lieu en province à Leeds, un test important pour l’enseigne qui va valider la pérennité de son modèle très séduisant de café de haute qualité, snacks gourmands et bar à vin improvisé hors de la capitale…

Article écrit pour l’hôtellerie restauration

http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/restauration-snacking/2014-01/Notes-restauration-cafe-et-jazz-a-toute-heure.htm

Read More