Starbucks prend le thé chez Teavana

Starbucks a annoncé fin décembre 2012 avoir finalisé pour 620 M$ l’achat de Teavana, qui vend plus de 100 variétés de thé en vrac sur ses 300 magasins aux Etats Unis et au Canada.

Howard Schultz mène toujours tambour battant le mouvement de diversification qui a conduit le géant de la boisson à bannir en 2011 le mot café de son logo: depuis son retour en 2008 il n’a en effet eu de cesse de multiplier les sources de revenu. Boissons énergétiques lancées cet été, prises de position dans le jus de fruit – Evolution Fresh- sur l’alimentaire – rachat de Bay Bread en 2012- développement des ventes en supermarchés… Les initiatives visant à dépasser le savoir faire historique du café se multiplient.

Starbucks possédait déjà la marque Tazo, achetée en 1999 et qui a permis une première création de concept de boutique et génère des ventes de $1.4 billion par an, mais Teavana parait plus connue et plus forte encore. Ses magasins bien situés vont donner accès à une nouvelle base de clientèle et le potentiel de vente des produits en GMS -grandes et moyennes surfaces- est également conséquent. L’objectif est clair : « faire sur le thé ce que Starbucks a fait sur le café ».

Mais par delà les Etats Unis, Starbucks lorgne également vers le continent asiatique: Les chinois ont consommé16 fois plus de thé que de café en 2012 et les indiens 7 fois selon l’institut Euromonitor. De 18 000 cafés aujourd’hui dans le monde, Starbucks espère bien parvenir à 20 000 en 2014 et table sur le fait que la Chine pourrait devenir alors son second plus important marché, en détrônant le Canada…