Texas de Brasil veut combiner la churrascaria et l’abondance américaine…

Encore petit avec seulement 26 implantations au milieu des méga réseaux américains, Texas de Brésil a su s’imposer et se faire élire parmi les 50 concepts les plus chauds de 2013.

Le Barbecue sauce latino, avec gaucho !

Sélectionné par le fameux magazine NRN, Texas de Brasil ne manque en effet pas de cordes à son arc: les racines brésiliennes sont à la fois proches et très positives avec les inoxydables images associées de gaieté et de fête éternelles, désormais mâtinées de boom économique. La churrascaria, c’est le barbecue à la sauce sud américaine avec un moment très fort : celui où le gaucho vient à votre table vous servir toutes les viandes que vous pouvez désirer embrochées sur les brochettes ou même des couteaux. Un concept forcément intéressant pour une nation consommatrice de viande, mais qui serait encore sous représenté aux Etats Unis.

Un concept soigneusement adapté

Texas de Brasil entend bien remédier à ce manque fâcheux et prévoit déjà de doubler son parc d’ici à fin 2014. Mais il a bien pris soin d’adapter son offre aux appétits américains. A peine installé, le client est en effet prié de se rendre à la zone salade où les attend plus de 50 propositions d’entrées froides ou chaudes. Pains artisanaux – très tendance actuellement- fromages importés, coeur de palmiers bien sûr, salade de crevettes, salamis italiens, soupe du jour… sont par exemple proposés. Après c’est à vous de jouer à stop ou encore. Si vous tournez votre carte côté vert le gaucho vient vous présenter et découper à votre table les viandes fraichement grillées, autant de fois que vous le désirez. Côté rouge, le message est clair: vous n’avez plus faim et on vous laisse tranquille. Cette abondance à la limite de l’extravagance ne se fait pourtant pas au détriment de la qualité car les viandes sont sélectionnées avec attention pour ne pas être dénaturées par le mode de préparation ultrasimple. Juste un peu de sel & poivre et un petit passage au grill: seuls poulet et porc sont marinés 24 heures.

Un service signature

Tout ceci a un coût : le menu est à $45 mais les clients semblent en avoir pour leur argent, entre la générosité de la prestation et un service très scénarisé. Les gauchos sont en effet tout à fait capables d’expliquer et de théâtraliser le moment de la découpe. Une vraie création de valeur par le service.