Un avenir en eaux troubles pour Red Lobster aux Etats Unis

Avec ses 700 restaurants et son concept dédié aux produits de la mer, Red Lobster pourrait être la première victime des troubles que traverse le groupe Darden

Le roi des fruits de mer

Fleuron de la restauration américaine de bonne tenue, le groupe Darden est réputé aux Etats Unis pour avoir inventé une restauration à table recherchée mais accessible grâce à un marketing d’enseigne soutenu et percutant. On lui doit les concepts Olive Garden, 800 restaurants célébrant la cuisine toscane ou le fameux Seasons 52 avec ses 20 établissements qui prônent une restauration équilibrée mais gourmande et sophistiquée avec plus de 50 vins au verre.  Red Lobster a longtemps été une réussite avec son menu Clam Chowder, la fameuse recette américaine de soupe aux palourdes servie dans son bol de pain toasté, ses tacos de poisson ou son supplément homard qui permet pour $15.99 de s’offrir une queue de homard entière, tout cela dans un décor très Nouvelle Angleterre.

Un dynamisme mal récompensé

Red Lobster n’a cessé ces dernières années d’investiguer de nouvelles pistes de croissance avec un test en restauration rapide ou le lancement d’un nouveau type de restaurant avec grill spectacle, mais ces efforts n’ont pas empêché les ventes pourtant élevées à $2.6 billions -1.9 billions €- de régresser de 4.4% en 2013. Darden qui fait également face à à un ralentissement chez Olive Garden est dans la tourmente : Les investisseurs semblent penser que le groupe devrait se concentrer sur son activité plus florissante de développement de concepts et se séparer de ses marques matures. Red Lobster doit donc dès 2014 prendre son autonomie fiscale, et une vente serait à l’horizon pour 2015…

Article écrit pour l’hôtellerie restauration : http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/restauration/2014-01/Un-avenir-en-eaux-troubles-pour-Red-Lobster-aux-etats-Unis.htm